Analyse Transactionnelle (AT)

AT de son petit nom, née dans les années 50 à San Francisco, son père Eric Berue l’a conçue alors que se développait le grand courant de l’analyse systémique en Californie sous l’égide de Jackson Bateson et Watzlawick; l’AT est aussi une méthode systémique dans le sens où elle s’intéresse à l’individu dans son contexte.

Emigrant en France dans le début des années 70, l’AT couvre aujourd’hui le champ de la formation continue en entreprise, celui de la médiation et de la thérapie. L’Analyse Transactionnelle doit son nom au fait qu’elle analyse les transactions entre les personnes, celles qui sont efficaces et celles qui le sont moins.

Ainsi donc, l’AT peut permettre de mieux comprendre les enjeux relationnels entre 2 personnes, de déjouer les pièges qui ont été installés par l’un ou l’autre des partenaires de la relation à leur insu, de construire une relation en conscience plus harmonieuse et parfois même efficace.

À titre d’exemple, derrière cet échange spontané :

Q : “Où est-tu donc allé ? Il est bien tard, je ne t’ai pas attendu pour manger.”
R : “Excuse-moi, j’ai dû raccompagner un collègue et je n’ai pas osé t’appeler car il ne cessait de me parler…”

L’AT permet de décoder un premier message infantilisant du type : “Tu dois rentrer à l’heure et si tu es en retard, tu me dois des explications et comme tu es en retard, je t’ai puni.” et un message qui viendra corroborer la position infantilisante dans laquelle la première personne a été placée, message qui prendra le plus souvent la forme d’une justification suivie d’une accusation d’une tierce personne.

L’AT va permettre ainsi de mieux comprendre le rôle de chacun et que chacun se donne dans cette relation et va proposer à la place de trouver une autre transaction plus respectueuse de chacun en sa place d’adulte.

Par exemple, en ce qui concerne le message initial : “Bonsoir, je m’inquiétais et puis j’avais trop faim et me suis permis de dîner sans t’attendre. Peux-tu, s’il te plaît, me prevenir à l’avenir lorsque tu es en retard afin que je puisse m’organiser ?”

Et dans le cas où le message initial aurait été du type précédent, infantilisant la réponse, celle-ci pourrait être du genre : “Je suis désolé, je rentre effectivement plus tard que d’habitude et tu as bien fait de dîner si tu avais faim.”

Menu